HaikoOz

Alfred, le messie des feignasses

Plus les années passent, moins je touche à ma souris. C'est un fait. Je pense que la raison principale est que je passe beaucoup de mon temps sur ma machine à coder et que ça, ça se fait uniquement au clavier.

Du coup, on apprend vite les raccourcis pour ne pas avoir à lâcher ce clavier. C'est sûrement ce qui m'a le plus attiré chez les launchers

Au commencement Spotlight n'existait pas. Mais on avait Quicksilver. Pas franchement très connu et pas toujours très stable, il avait le mérite d'être déjà très pratique à l'époque.

Mais vint le sauveur des feignasses, celui qui faisait beaucoup et promettait encore plus : Alfred

Si je vous en parle aujourd'hui c'est surtout que la v3 va très bientôt sortir et que je me suis rendu compte que trop peu de personnes connaissaient ce launcher et même ceux qui le connaissaient, n'étaient pas au fait de son grand pouvoir.

Alors oui, la version gratuite d'Alfred n'a pas grand chose de plus que Spotlight si ce n'est tout de même une plus grande souplesse et "configurabilité". Mais je ne vais pas là vous faire un comparatif, je vais juste vous montrer quelques trucs que peut faire Alfred… en version Powerpack, c'est à dire payante mais honnêtement, le logiciel vaut son pesant de cacahuète.

En plus de permettre des recherches sur des moteurs classiques et lancer des applications, Alfred permet aussi de :

Personnaliser vos moteurs de recherches. #

En plus d'avoir les grands classiques comme Google, Bing, Duckduckgo, Wikipedia, Youtube, Twitter, etc vous pouvez donc ajouter ceux de vos sites préférés.

Par exemple, j'ai ajouté celui de MDN ou celui du conjugueur. Pour la configuration, pas besoin d'accès à l'API, il suffit de connaitre l'URL des recherches, pour peu que le site en question le permette.

Ça ressemble globalement à ça : Custom search

Tout est expliqué et c'est plutôt simple tout de même.

Pour l'utilisation, tapez juste le keyword choisi puis votre recherche. Simple, non? MDN search

Vous pouvez aussi imaginer un moteur de recherche avec des suggestions mais pour ça il faudra passer par un workflow et on verra ça plus tard. :)

Une gestion du presse-papier (clipboard) au petits oignons #

Alfred intègre un gestionnaire de clipboard, qui va mémoriser tout ce que vous y mettez, sauf quand ça provient d'applications que vous aurez blacklistées. Par défaut, Keychain, Wallet et 1Password sont dans cette liste notamment, pour des raisons évidentes de sécurité.

Toujours est-il que vous avez la possibilité de configurer beaucoup de choses, comme la durée du cache des choses copiées (image ou texte), avoir la possibilité de fusionner des éléments, pour peu qu'ils soient "fusionnables".

Gérer vos fichiers sans avoir besoin de Finder #

Vous venez de faire une capture d'écran et vous voulez l'ouvrir dans un logiciel, ou bien vous ne vous souvenez où vous avez foutu ce pdf du manuel du super jeu que vous venez d'acheter de fiche de personnage de votre jeu de rôle préféré mais vous voulez l'ouvrir et vite ?

Pas de problème !

Alfred find

Les possibilités sont grandes. :)

Le plein de petits trucs sympatoche… #

Comme…

…mais surtout, des Workflows #

C'est la pièce maitresse d'Alfred, pouvoir créer ses propres fonctions automatiques. Un peu ce que permettait Automator mais en mieux (d'ailleurs Alfred gère vos fichiers Automator, je dis ça, je dis rien)

Tout ce que fait de base Alfred n'est limité que par l'imagination du developpeur d'Alfred. Heureusement il a permis à tout ceux qui ont leur propre problèmes et tâches répétitives de laisser leur imagination porter Alfred encore plus loin.

Ces workflows, il en existe déjà beaucoup sur la toile. Je vous recommande d'ailleurs le très bon site Packal pour faire votre marché.

Vous y trouverez des workflows qui intéragissent directement avec une app installée sur votre machine comme Wunderlist, Evernote, Spotify, etc.

Par exemple, j'utilise Dash pour avoir de la doc en local, quand je n'ai pas de connexion. Et bien il y a un workflow qui permet de lancer une recherche directement dans Dash

Et puis il y a les petits workflows plus ou moins inutiles mais définitivement indispensables.

Colors #

On me file un code couleur hexadecimal d'une charte graphique mais moi, je veux du RGB…

Alfred colors

hopla, je clique (ou je tape entrée) et le code RGB est dans mon presse-papier.

Convert #

Parfois, à force de trainer sur des sites anglosaxons, je galère à faire la conversion d'unités de mesure, ou bien encore de devises. Pas de problème, j'ai convert.

Alfred conv

Down for everyone #

Un problème de proxy ? Un problème de DNS ? Je ne sais pas mais je n'ai pas accès à ce site. Est-ce juste moi ou…

Alfred down

Encode/Decode #

Parfois, je dois faire (encore…) un bon vieux mailto et j'ai besoin d'encoder du texte, mais je ne connais pas par cœur les codes. Pas de problème !

Alfred encode

Une traduction avec WordReference #

Bien plus fiable que Google Translate, WordReference ne me trompe jamais, mais dieu que c'est énervant de devoir aller sur son navigateur préféré, ouvrir un onglet, aller sur le site et enfin faire sa recherche alors qu'avec Alfred…

Alfred translate

Pour celui-ci par contre, il vous faudra une APIKey, disponible gratuitement, c'est juste pour éviter le flood.

Et puis aussi… #

Je n'ai pas mis la liste exhaustive de tout ce que j'utilise mais vous voyez l'idée.

Vous pouvez retrouver sur cette page Github une liste de workflows spécialement pour les dev web pour aller encore plus loin.

Finalement, Alfred n'est pas juste un concurrent de Spotlight, son but est vraiment de vous rendre plus productif à TOUS les niveaux.

En espérant que j'aurais réussi à vous apprendre des trucs, et si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser sur Twitter ou IRC (##openweb sur Freenode).

Cover de clickonkirai


Lire d'autres billets